Nilda Fernandez  Forum Index du Forum Nilda Fernandez Forum
Nilda Fernandez Forum du site de référence http://site.voila.fr/flash_news_nf/ 1999 -- 2010
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 



 Site de références  




Concerts Actualité CD Discographie Biographie Presse

                                                
Nilda Fernandez Forum
Le site de référence
du Flash News

Flash_News_nf lien

         
                
                                                

Septembre 2008
Après près de 10 ans de bons et loyaux services

le Flash-News-nf étant un site à structure ancienne, il ne bénéficiait plus
des avantages des nouvelles technologie de l'internet et devenait
trop compliqué à gérer dans ces conditions.

Bien que le transfert de toutes les données et la mise en place d'un
nouvel espace prennent un temps certain si ce n'est un certain temps
cela devenait urgent.

Donc voilà, c'est fait !

Le Flash_News_nf reste en place mais la nouvelle structure xooit est opérationnelle
et va peu à peu prendre le relais. Toutes les infos, dates des concerts, photos,
vidéos, dossier de presse, discographie générale et par produits, livres,
biographie complète, pour un visionnement clair, facile et convivial ouvert à tous
sans inscription. Pour les membres qui s'inscrivent, une grande facilité pour
poster tous leurs matériels ou leurs messages, un espace privé avec mail
interne et bien d'autres possibilités et topics super-sympas.

Donc voilà, je me réjouis de vous retrouver sur le Nilda Fernandez Forum
et vous souhaite une agréable visite.

A très vite.
Chris

Flash_News_nf lien



  
 
 


     
Nilda Fernandez " COLLECTION PRIVEE " paroles - texte ( 2000 )

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Nilda Fernandez Forum Index du Forum -> Nilda Fernández -> Nilda Fernandez Discographie générale + livres -> Nilda Fernandez Textes / paroles des chansons
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Chris
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 29 Juil 2008
Messages: 824
Localisation: Suisse

MessagePosté le: Sam 2 Aoû 2008, 18:23    Sujet du message: Nilda Fernandez " COLLECTION PRIVEE " paroles - texte ( 2000 ) Répondre en citant


Textes / paroles des chansons de Nilda fernandez
 

*********************************************************


nilda 027 nilda 027 nilda 027 nilda 027 nilda 027 nilda 027 nilda 027 nilda 027








" COLLECTION PRIVEE " ( 2000 )
Sony Music/Epic/Café Olé
Photos recto,verso,livret;Youri Lenquette


38 titres.



Disque : 1

titre entre parenthèses, déjà traduits sur album

OK (01. Touche Pas à Ma France )
OK 02. Le monde est ce qu'il est
OK 03. Les citronniers de manille
....( 04. Parce Que Je T'aime )
OK 05. Les bouteilles à la mer
OK 06. Un Beau Souvenir De Ta Vie
OK ( 07.Love Dream, Sueno De Amor )
OK ( 08. On T'a Appris )
( 09. Lacigalé Lafourmi idem fable )
OK ( 10. Mi Amor En Tu Querer )
11. La Milonga De Manuel Flores
OK ( 12. Bellissima )
13. El Carrilet
14. La Saeta
OK ( 15. Comprends-tu )


Disque : 2
(Autres déjà traduits sur album)

OK ( 01. Si Tu Me Perds )
OK ( 02. Ma Petite Vie )
OK ( 03. Et Je T'attends )
OK ( 04. Blanche-neige )
( 05. 76 360 )
OK 06. Le Tableau Noir
OK 07. André Coltinger
OK 08. Hélène, Elle Aime
09. Desgraça
OK 10.Je L'ai Fait Pour Toi
11.Derrière Ma Fenêtre
12.Il Vient
OK ( 13.Ma Petite Vie (final) )

Disque : 3
(Textes déjà traduits sur album)

OK ( 1. Entre Lyon Et Barcelone )
OK ( 2. Ma Ville )
OK ( 3. Baile )
OK ( 4. Nos Fiançailles )
OK ( 5. Juan Eugenio )
OK ( 6. Les Sentiments Forts )
OK ( 7. Innu Nikamu )
OK ( 8. Marie-madeleine )
OK ( 9. Sinfanai Retu )
OK ( 10. Mon Je Est Un Autre )

Statut : incomplet

Téléchargements des titres et écoute des extraits
Fnac Music ICI



Lecteur windows média


*************************************************

" Le monde est ce qu'il est "

Un rang de ceps de vigne qui descend
Une vierge du bord des routes qui attend
Le monde est ce qu’il est Il est ce qu’il vend
Le monde est ce qu’il donne Le monde est ce qu’il prend

Un pigeonnier en ruine qui se dresse
Un paquet de broussailles qui progresse
Le monde est ce qu’il est Il est ce qu’il blesse
Le monde est ce qu’il prend Le monde est ce qu’il laisse

Le soleil qui appuie comme une bête
Le vent qui dresse mes ch’veux sur ma tête
Le monde est ce qu’il est Il est ce qu’il prête
Le monde est ce qu’il prend Le monde est ce qu’il jette

Le monde est ce qu’il est et t’aurais tort de dire
E monde est ce qu’il est et t’aurais tort de dire
Qu’il est laid

Mon t’shirt qui me sert de visière
Mon médiator qui tombe par terre
Le monde est ce qu’il est Il est ce qu’il sert
Le monde est ce qu’il trouve Le monde est ce qu’il perd

Une moto qui klaxonne sur la route
Une auto qui l’insulte sans doute
Le monde est ce qu’il est Il est ce qu’il coûte
Le monde est ce qu’il mange Le monde est ce qu’il broute

Un feu d’brindilles qui fume dans une cour
Et une fille qui tourne tout autour
Le monde est ce qu’il est Il est ce qu’il fourre
Le monde est ce qu’il marche Le monde est ce qu’il court

Le monde est ce qu’il est et t’aurais tort de dire
E monde est ce qu’il est et t’aurais tort de dire
Qu’il est laid




***************************************************


"Un beau souvenir de ta vie"

Elle a osé te parler dans le noir
De l’ascenseur du grand hôtel
Elle t’a dit qu’elle t’avait trouvé cruel
Et qui valait mieux ne plus se voir

La panne avait duré 25 minutes
Dans l’ascenseur du grand hôtel
Qu’es-ce qui t’a pris de t’blottir dans ses ailes
Quand elle devenait

Un beau souvenir, un beau souvenir
Un beau souvenir de ta vie

Elle a eu de ces gestes tellement tendres
Dans l’ascenseur du grand hôtel
Que t’es monté tout droit au 7 ème ciel
T’aurais voulu n’jamais descendre

Quand la lumière s’est faite sur vos visages
Dans l’ascenseur du grand hôtel
T’as surpris dans l’miroir ses yeux pastels
Quand elle devenait

Un beau souvenir, un beau souvenir
Un beau souvenir de ta vie

Quand elle a remis les pieds chez toi
T’étais dev’nu tout un autre homme
Elle rev’nait d’un voyage d’affaires à Rome
Mais elle n’était plus qu’

Un beau souvenir, un beau souvenir
Un beau souvenir de ta vie


*********************************************************


"Les citronniers de Manille"

(Extrait)

Qu'es ce qui fait courir les filles
Sous les citronniers de Manille
Mais qu'es-ce qui fait courir les hommes
Vers les pommiers sans une
Pomme.


"La danse de l'Erg" Muriel Cayet
http://www.absolutearts.com/portfolios/c/cayet/**********************************************************************


 
"Le tableau noir"

Le tableau noir est tout gris cette année
L’automne tombe l’automne sombre
Il faut bien apprendre à s’habituer
Quand l’automne est tombé

Ouvrez vos livres et fermez vos cahiers
L’automne sombre l’automne tombe
Il va falloir vous parler, vous parler
Quand l’automne est tombé

Les mots que j’ai sont déjà si usés
L’hiver arrive l’hiver dérive
Je vous comprends si vous ne m’écoutez
L’hiver est arrivé

Ma voix se cogne aux murs déshabillés
L’hiver arrive l’hiver dérive
Dans le silence je suis seul à parler
L’hiver est arrivé

Des portes closes des fenêtres fermées
Le printemps passe le printemps lasse
Des longs couloirs et des longs escaliers
Le printemps est passé

Je n’oublierai ne mes craies ni mes clés
Le printemps passe le printemps lasse
J’aurai toujours l’éponge pour effacer
Le printemps est passé

Il va falloir arrêter de parler
L’été attire l’été s’étire
J’ai bien envie de passer à côté
L’été s’est étiré






******************************************************


"Les bouteilles à la mer"

Jeter les bouteilles à la mer
Entendu, jeter les bouteilles à la mer
Bis

J’sais pas si vous pensez pareil
Mais va bien falloir qu’on s’réveille
Qu’on quitte nos idées pneumatiques
Sur nos paradis politiques

Faut plus laisser faire les somnifères
C’est déjà midi Dr. schwatzer

J’sais pas c’que vous pensz du conseil
Mais faudrait pt’ être bien qu’on s’réveille

Jeter les bouteilles à la mer
Entendu, jeter les bouteilles à la mer
Bis

J’sais pas si vous pensez encore
Mais va falloir faire l’effort
Pour qui ait à chaque tour de piste
J’veux parler à Dieu s’il existe

Mais faudrait pt’être bien qu’on fasse un effort.





****************************************************************


André Coltinger

André Coltinger avait des phrases
Qui laissaient tous le monde pantois
Quand il ouvrait la bouche c’était un sage
Mais on ne l’entendait pas

Il avait l’air d’un gros chien dans l’orage
Museau levé poil en bas
Jamais un mot qui fit écrire en marge
Quand il gèle c’est qu’il fait froid

Taisez-vous les hypocrites
Vous parlez plus fort que lui
Je vomis la politique
Et j’engloutis ce qu’il dit

Notre première rencontre c’était un soir
Dans un bistrot pas loin d’ici
Il était debout près du comptoir
Moi je consommais assis

Il m’a regardé et dit " Monsieur
Buvez tant qu’il vous plaira
Mais en sortant d’ici vous serez plus vieux
Mais vous ne le saurez pas "

Taisez-vous les hypocrites
Vous parlez plus fort que lui
Je vomis la politique
Et j’engloutis ce qu’il dit

Il m’a raconté que bien des fois
Pour avoir refusé de chanter
La Marseillaise ou l’Internationale
Il avait dû se cacher

Il avait voulu arroser ses terres
Avec de l’eau des discours
Mais aux vendanges ses vignes étaient amères
Elles le sont encore à ce jour.

Il disait que parler c’est ce taire
Ecouter c’est être sourd
Et malheur à celui dont le verbe
A d’autres sujets que l’amour

Parlez les hypocrites
Parlez plus fort que lui
Parlez de politique
Oubliez ce qu’il dit

Il y a longtemps déjà qu’on tourne en rond
On a plus de raison plus de torts
On bâtit les murs de sa prison
André Coltinger est mort.


" Nocturne"
http://www.absolutearts.com/portfolios/c/cayet/additional-artwork/muriel-ca…http://flash-news-forum.xooit.com/images/wysiwyg.html?3">


**********************************************************************


 
 
 
"Le tableau noir"

Le tableau noir est tout gris cette année
L’automne tombe l’automne sombre
Il faut bien apprendre à s’habituer
Quand l’automne est tombé

Ouvrez vos livres et fermez vos cahiers
L’automne sombre l’automne tombe
Il va falloir vous parler, vous parler
Quand l’automne est tombé

Les mots que j’ai sont déjà si usés
L’hiver arrive l’hiver dérive
Je vous comprends si vous ne m’écoutez
L’hiver est arrivé

Ma voix se cogne aux murs déshabillés
L’hiver arrive l’hiver dérive
Dans le silence je suis seul à parler
L’hiver est arrivé

Des portes closes des fenêtres fermées
Le printemps passe le printemps lasse
Des longs couloirs et des longs escaliers
Le printemps est passé

Je n’oublierai ne mes craies ni mes clés
Le printemps passe le printemps lasse
J’aurai toujours l’éponge pour effacer
Le printemps est passé

Il va falloir arrêter de parler
L’été attire l’été s’étire
J’ai bien envie de passer à côté
L’été s’est étiré






******************************************************


"Les bouteilles à la mer"

Jeter les bouteilles à la mer
Entendu, jeter les bouteilles à la mer
Bis

J’sais pas si vous pensez pareil
Mais va bien falloir qu’on s’réveille
Qu’on quitte nos idées pneumatiques
Sur nos paradis politiques

Faut plus laisser faire les somnifères
C’est déjà midi Dr. schwatzer

J’sais pas c’que vous pensz du conseil
Mais faudrait pt’ être bien qu’on s’réveille

Jeter les bouteilles à la mer
Entendu, jeter les bouteilles à la mer
Bis

J’sais pas si vous pensez encore
Mais va falloir faire l’effort
Pour qui ait à chaque tour de piste
J’veux parler à Dieu s’il existe

Mais faudrait pt’être bien qu’on fasse un effort.





****************************************************************


André Coltinger

André Coltinger avait des phrases
Qui laissaient tous le monde pantois
Quand il ouvrait la bouche c’était un sage
Mais on ne l’entendait pas

Il avait l’air d’un gros chien dans l’orage
Museau levé poil en bas
Jamais un mot qui fit écrire en marge
Quand il gèle c’est qu’il fait froid

Taisez-vous les hypocrites
Vous parlez plus fort que lui
Je vomis la politique
Et j’engloutis ce qu’il dit

Notre première rencontre c’était un soir
Dans un bistrot pas loin d’ici
Il était debout près du comptoir
Moi je consommais assis

Il m’a regardé et dit " Monsieur
Buvez tant qu’il vous plaira
Mais en sortant d’ici vous serez plus vieux
Mais vous ne le saurez pas "

Taisez-vous les hypocrites
Vous parlez plus fort que lui
Je vomis la politique
Et j’engloutis ce qu’il dit

Il m’a raconté que bien des fois
Pour avoir refusé de chanter
La Marseillaise ou l’Internationale
Il avait dû se cacher

Il avait voulu arroser ses terres
Avec de l’eau des discours
Mais aux vendanges ses vignes étaient amères
Elles le sont encore à ce jour.

Il disait que parler c’est ce taire
Ecouter c’est être sourd
Et malheur à celui dont le verbe
A d’autres sujets que l’amour

Parlez les hypocrites
Parlez plus fort que lui
Parlez de politique
Oubliez ce qu’il dit

Il y a longtemps déjà qu’on tourne en rond
On a plus de raison plus de torts
On bâtit les murs de sa prison
André Coltinger est mort.


" Nocturne"
http://www.absolutearts.com/portfolios/c/cayet/additional-artwork/muriel-ca…http://flash-news-forum.xooit.com/images/wysiwyg.html?3


*****************************************************************


Hélène, elle aime

Hélène elle aime pas les soucis
Elle se met en boule quand elle rit
Si vous saviez comme elle m’étonne
Elle a juste assez d’appétit
Pour avoir faim de poésie
Mais elle n’en parle à personne

Hélène elle aime bien être bien
Et si vous lui prenez la main
N’attendez pas qu’elle vous console

Elle fera pousser en chemin
Des mots qui dans son jardin
Vous suivront comme des tournesols

Hélène elle aime bien les falaises
Quand elle en parle elles vous plaisent
Même si vous n’êtes pas du Nord
Elle peut vous conter les mystères
De la Seine et son estuaire
De la Manche et de ses vieux ports

Hélène elle aime bien sa maman
Et si vous en avez le temps
Demandez-lui qu’elle vous raconte

Comment quand elle avait 16 ans
En plein désert Catalan
On lui a fait boire de la honte


***********************************************************


Je l’ai fait pour toi


J’me suis enfoncé 1 clou dans l’aile
J’l’ai fais pour toi ma jolie gazelle

J’me suis laissé saigner comme un porc
J’l’ai fais pour toi mon joli castor

J’me suis traîné comme ça dans la boue
J’l’ai fais pour toi mon joli bijou

J’me suis pas lavé pendant trois s’maines
J’l’ai fais pour toi mon joli diadème

J’ai marché sur des fils électriques
J’l’ai fais pour toi ma jolie musique

J’ai creusé des galeries souterraines
J’l’ai fais pour toi mon joli poème

J’ai soufflé dans des bulles de savon
J’l’ai fais pour toi mon joli grillon

J’ai mis des rêves de savon en bulles
J’l’ai fais pour toi jolie libellule

J’me suis mis dans un électrophone
J’l’ai fais pour moi ou bien pour personne


"Le chant de la lyre"
http://www.absolutearts.com/portfolios/c/cayet/additional-artwork/muriel-ca…http://flash-news-forum.xooit.com/images/wysiwyg.html?3


*************************************************************



 

 


<center>


*** C'est un Soleil qui s'est levé pour illuminer nos nuits ***</b></center>
<br>
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 2 Aoû 2008, 18:23    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Nilda Fernandez Forum Index du Forum -> Nilda Fernández -> Nilda Fernandez Discographie générale + livres -> Nilda Fernandez Textes / paroles des chansons Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template SpaceDarkBlue by Mojy, © 2003 Mojy - Mojytech
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com