Nilda Fernandez  Forum Index du Forum Nilda Fernandez Forum
Nilda Fernandez Forum du site de référence http://site.voila.fr/flash_news_nf/ 1999 -- 2010
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 



 Site de références  




Concerts Actualité CD Discographie Biographie Presse

                                                
Nilda Fernandez Forum
Le site de référence
du Flash News

Flash_News_nf lien

         
                
                                                

Septembre 2008
Après près de 10 ans de bons et loyaux services

le Flash-News-nf étant un site à structure ancienne, il ne bénéficiait plus
des avantages des nouvelles technologie de l'internet et devenait
trop compliqué à gérer dans ces conditions.

Bien que le transfert de toutes les données et la mise en place d'un
nouvel espace prennent un temps certain si ce n'est un certain temps
cela devenait urgent.

Donc voilà, c'est fait !

Le Flash_News_nf reste en place mais la nouvelle structure xooit est opérationnelle
et va peu à peu prendre le relais. Toutes les infos, dates des concerts, photos,
vidéos, dossier de presse, discographie générale et par produits, livres,
biographie complète, pour un visionnement clair, facile et convivial ouvert à tous
sans inscription. Pour les membres qui s'inscrivent, une grande facilité pour
poster tous leurs matériels ou leurs messages, un espace privé avec mail
interne et bien d'autres possibilités et topics super-sympas.

Donc voilà, je me réjouis de vous retrouver sur le Nilda Fernandez Forum
et vous souhaite une agréable visite.

A très vite.
Chris

Flash_News_nf lien



  
 
 


     
Nilda Fernandez Presse 2008
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Nilda Fernandez Forum Index du Forum -> Nilda Fernández -> Nilda Fernandez Revue de presse / Biographie 1991-2010
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Camélia



Inscrit le: 30 Juil 2008
Messages: 832

MessagePosté le: Sam 16 Aoû 2008, 04:07    Sujet du message: Nilda Fernandez Presse 2008 Répondre en citant

Revue du message précédent :





 
***********************************************
Mercredi, 23 juillet 2008
Interview au festival Nuits du Sud
Nilda Fernandez

 
Bien qu’éloigné du tumulte médiatique depuis quelques années, Nilda Fernandez n’en reste pas moins un artiste créatif qui continue sa route artistique autour du monde. Chanteur à l’instinct aiguisé, il trouve dans la musique un passeport idéal, facilitateur de rencontres et vecteur d’expériences nouvelles.
Seul avec sa guitare, Nilda Fernandez a chanté et enchanté un public nombreux aux Nuits du Sud.
 

Qu’avez-vous fait ces dernières années ?

 
J’ai passé 4 ans et demi en Russie à être reconnu comme un artiste russe. Au fur et à mesure j’ai acquis une vraie célébrité et une certaine popularité. J’ai eu la chance en 2001 de faire un voyage en Russie. J’ai rencontré un chanteur russe très connu. Il a su ma présence à Moscou et voulait faire de moi une « star ». Il voulait qu’on travaille ensemble et cela a donné un duo qui a bien marché. Ensuite on a remis ça un an après. Suite à ça, on a beaucoup tourné dans tout le pays ainsi que dans les pays baltes et en Israël.


Ce pays semble loin de votre culture tout de même ?

 
C’est la différence qui est attirante. À Moscou, c’était tellement étrange, il fallait faire des efforts de compréhension culturelle et historique. J’ai appris aussi la langue. C’est le rôle de l’artiste d’aller vers de nouveaux horizons.


Comment s’est passé le retour en France ?

 
Quand je suis revenu de Russie, les gens avec qui je tournais étaient sur différents projets. D’autre part j’ai eu du mal à adopter la stratégie classique « disque-promo-concert …» J’ai eu le choix de ne plus avoir d’équipe et j’ai constaté une frilosité de la part des gens qui programment les artistes. Il y a toujours un doute auprès du public lorsque un artiste ne fait pas trop parler de lui. Mais en rentrant de Russie j’étais loin de cette logique. Ça m’a paru impossible de retourner dans ce système. Du coup je me suis dit que j’avais la chance d’avoir des gens qui se ce sont nourris de mes chansons, et que j’allais leur proposer de les chanter tout seul. De ce fait j’ai contourné le problème technique stupide anti-artistique et me suis dirigé vers une démarche qui me plaisait. Pour des nécessités économiques je me suis retrouvé devant une réalité artistique que j’adore. Aujourd’hui j’ai un album en préparation à Gênes qui sortira en septembre et je vais participer à une comédie musicale qui s'appelle "Anne de Bretagne".


Un petit mot sur la tournée que vous avez faite en roulotte !

 
C’était pour marquer ma place. Je ne trouvais plus de sens à enchaîner les concerts. J’en ai eu marre. Au début je voulais faire ça à pied. Ca a dépasser mes espérances et ça m’a identifier, on m’en parle et ça a marqué autant le public que les autres artistes. J’ai fait ça avec beaucoup de sincérité. On n’avait pas d’argent, on a fait nos billets nous-mêmes. Tous les 30 km, on s’arrêtait pour les chevaux. Il fallait qu’on les nourrisse. Tout le monde était au même niveau. L’ambiance était géniale malgré la promiscuité. Avec mes tournées russes et cette tournée en roulotte, ce sont parmi mes plus belles expériences de musicien.


Vous n’êtes pas du genre à faire de compromis artistique ?

 
Quand je suis parti, j’avais un contrat avec Sony. Le patron attendait un disque original alors que je venais de sortir un best of. Les choses étaient planifiées sur des années alors que j’ai du mal avec les prévisions à long terme. Si quelque chose me plait, je veux avoir la liberté de faire un truc inattendu. Je n’ai pas eu d’hésitation à changer. Je voulais faire à fond ce projet en Russie. Depuis je n’ai pas de contrat discographique. Maintenant j’ai du recul avec ce système et je me suis prouvé des choses à moi-même ce qui me paraît important. Je pense qu’en tant qu’artiste il faut être tout le temps disponible.


 

 
Benjamin Brégeaut


 
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 16 Aoû 2008, 04:07    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Camélia
Modérateur
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 30 Juil 2008
Messages: 832
Localisation: Devant mon pc

MessagePosté le: Mer 15 Oct 2008, 13:00    Sujet du message: Nilda Fernandez Presse 2008 Répondre en citant




*****************************************************************


Nilda Fernandez





Nilda Fernandez est de retour. Après quelques années passées entre la Russie, Israël, Cuba et l'Argentine, le chanteur nous surprend avec un ouvrage intitulé « Les chants du monde », récit de ses voyages et rencontres.
Daniel Fernandez est né à Barcelone en Espagne le 27 octobre 1957. Lorsqu'il a 7 ans, ses parents décident de déménager à Lyon. Son père, sculpteur, le pousse à apprendre le solfège et le piano.
En grandissant, il a la certitude qu'il sera artiste. Mais Nilda Fernandez commence par enseigner l'espagnol durant un an. Puis, l'aventure musicale le tente et il donne de petits récitals dans des salles de la région lyonnaise et toulousaine, juste avec sa guitare. Cette période d'incertitudes et de galères va durer quelques années et prend fin en 1981, lorsqu'il envoie une cassette à la maison de disques Pathé Marconi. On lui propose alors de faire un album, mais celui-ci n'a pas le succès escompté et passe inaperçu.
Tenace, Daniel, devenu entre temps Nilda, sort un 45 tours chez Dreyfus en 1987 intitulé « Madrid Madrid ». Le grand public découvre une voix très haut perchée, un peu fragile. Le succès est au rendez-vous, ainsi que les médias.
Ce n'est qu'en 1991 que sort l'album « Nilda Fernandez ». Il y chante « Nos fiançailles » devenu entre temps un véritable tube qui passe sur toutes les radios, « l'Invitation à Venise » ainsi qu'' Entre Lyon et Barcelone ». Quelques 300.000 exemplaires seront écoulés. Cet opus lui vaudra également la Victoire de la Musique, catégorie espoir. Il reçoit également le grand Prix de l'Académie Charles-Cros et le prix de la Sacem.
Au milieu de l'année 93, sort un single « Sinfanaï Retu » qui reste près de huit semaines dans les hit-parades. « Nilda Fernandez », album également éponyme, est présenté au public exceptionnel au Théâtre Impérial de Compiègne.
De retour en France, il publie un roman « Ça repart pour un soliloque ». L'année 96 est de nouveau consacrée à la musique. Nilda Fernandez décide d'enregistrer son nouvel opus à New York. Il paraît en 1997 et s'intitule « Innu Nikamu ». Les textes sont toujours choisis, teintés de poésie, métissés et influencés par les différentes cultures qu'il a approchées.
Nomade dans l'âme, Nilda Fernandez décide d'entreprendre une tournée à bord d'une roulotte traînée par des chevaux. Le 13 octobre, il fait tout de même un arrêt par Paris au Théâtre de la Renaissance. En novembre, une version en espagnol de son dernier album rebaptisé « Niña bonita », sort à la fois aux Etats-Unis, au Mexique, en Argentine et bien sûr en Espagne.
Le poète espagnol Federico Garcia Lorca (1899-1936) inspire depuis longtemps Nilda Fernandez. C'est donc assez naturellement que Nilda Fernandez lui consacre un album en 1999. Intitulé « Castelar 704 », cet opus rassemble des poèmes mis en musique par Fernandez.
Mais dès la fin de l'année, il sort un autre CD. Cette fois, il reprend 15 titres du répertoire français et les interprète à sa façon. Quelques temps plus tard, il participe à un projet qui lui tient à cœur, « Un bateau pour Cuba ». Le chanteur embarque dans les premiers jours de janvier à bord d'un cargo affrété pour apporter du matériel et des médicaments sur l'île des Caraïbes.
Cette année, Nilda Fernandez revient avec un nouvel ouvrage. Intitulé « Les chants du monde », il y raconte son séjour en Russie.

Actualité :

« Les chants du monde », actuellement aux éditions Presses de la Renaissance.


http://www.tv5.org/soda/invite.php?id_invite=446&id_soda=115

*****************************************************************

Camélia, Nilda Fernandez Forum


Ne pleure pas parce que quelque chose est terminé mais souris parce qu'elle a eu lieu.
Revenir en haut
Camélia
Modérateur
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 30 Juil 2008
Messages: 832
Localisation: Devant mon pc

MessagePosté le: Mer 15 Oct 2008, 13:11    Sujet du message: Nilda Fernandez Presse 2008 Répondre en citant




****************************

Nilda Fernandez

Après cinq ans d’exil en Russie, Nilda Fernandez a choisi de rentrer au pays ! Le chanteur franco-catalan, qui se définit lui-même comme un «ambidextre linguistique», révélé en 1992 aux Victoires de la Musique, avait disparu du paysage français depuis 2001. Et pourtant, ce n’était pas faute d’être demandé par un public conquis.

Il a préféré sillonner l’Argentine, le Québec, Cuba. Après son ultime Olympia en 2000, c’est une invitation à Moscou qui lui offre un nouveau départ. «Les Russes adorent notre langue, reconnaît-il, ça les fait pleurer.» Nilda Fernandez, continuellement poursuivi par son image d’androgyne, s’amuse là-bas de la situation, quitte à passer pour un phénomène de foire !

Mais las de l’univers surfait de la variété russe, craignant de «devenir psychopathe», il décide de se tourner vers Hong Kong, puis Macao, renoue au passage avec La Havane en 2005, avant son retour tout récent à Paris. De prestigieux labels ont tenté de lui faire signer des contrats pour plusieurs albums. Sans succès. Il préfère travailler sur son prochain livre de souvenirs de voyages, et sur ses concerts, qu’il a choisi de donner au compte-goutte ! Nilda Fernandez est le premier globe-chanteur de l’histoire !

En concerts exceptionnels en France : à Sérignan le 8 septembre, à Valenton le 24 octobre et à Calvi le 13 décembre



http://www.aufeminin.com/mag/culture/d2167/c55335.html

****************************************************************
  


Camélia, Nilda Fernandez Forum


Ne pleure pas parce que quelque chose est terminé mais souris parce qu'elle a eu lieu.
Revenir en haut
Camélia
Modérateur
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 30 Juil 2008
Messages: 832
Localisation: Devant mon pc

MessagePosté le: Mer 12 Nov 2008, 19:09    Sujet du message: Nilda Fernandez Presse 2008 Répondre en citant



 

************************************************************





Merci à Marcelle pour cet article très sympa qu'elle m'a envoyé !!! nilda 026


www.lenouvelliste.ch.



 


Camélia, Nilda Fernandez Forum


Ne pleure pas parce que quelque chose est terminé mais souris parce qu'elle a eu lieu.
Revenir en haut
Chris
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 29 Juil 2008
Messages: 824
Localisation: Suisse

MessagePosté le: Jeu 13 Nov 2008, 02:25    Sujet du message: Nilda Fernandez Presse 2008 Répondre en citant



**************************************

Mercu Marcelle nilda 27 tu commences très fort nilda 28 nilda 29 nilda 019
 


<center>


*** C'est un Soleil qui s'est levé pour illuminer nos nuits ***</b></center>
<br>
Revenir en haut
Camélia
Modérateur
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 30 Juil 2008
Messages: 832
Localisation: Devant mon pc

MessagePosté le: Dim 16 Nov 2008, 02:49    Sujet du message: Nilda Fernandez Presse 2008 Répondre en citant

******************************************************************************

Le Nouvelliste
Nilda en concert à Lutry (du 10 au 13.01.08)



  




Et une photo de Nilda vraisemblablement à Vercorin fin 2007 ou début 2008, ce n'est pas clairement indiqué dans l'article



Un tout grand merci à Marcelle pour ces photos du nouvelliste


nilda 026
 


Camélia, Nilda Fernandez Forum


Ne pleure pas parce que quelque chose est terminé mais souris parce qu'elle a eu lieu.
Revenir en haut
Camélia
Modérateur
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 30 Juil 2008
Messages: 832
Localisation: Devant mon pc

MessagePosté le: Jeu 20 Nov 2008, 03:02    Sujet du message: Nilda Fernandez Presse 2008 Répondre en citant

******************************************************************

Rennes - vendredi 24 octobre 2008     
Nilda Fernández fait escale au Pôle Sud - Rennes  
     
  
   
Le chanteur et guitariste d'origine espagnole Nilda Fernández
est ce soir en concert au Pôle Sud, à Chartres-de-Bretagne.
  
   
L'artiste possède une voix unique, haute, presque féminine, qui trouble par son étrangeté. « À 13 ans, j'ai acheté une guitare, mais mon véritable instrument c'était ma voix... »
C'est avec le succès de Madrid Madrid et Nos fiançailles, au tournant des décennies 80-90, que cette voix gorgée de sensibilité s'est révélée en France. Nilda Fernández impose alors sa silhouette androgyne, ses textes d'une poésie vive et tendre.
Son album de 1999, Castelar 704, met en musique des poèmes de Federico García Lorca. Il reprend également ses chanteurs français fétiches : Ferré, Barbara, Dutronc, Polnareff... Un temps, dans la tradition des troubadours, il a choisi de faire une tournée en roulotte, au rythme de ses chevaux. Une volonté de prendre son temps, de creuser son propre sillon artistique hors de la frénésie des modes et des sentiers battus.
Depuis, les destinations n'ont pas manqué : La Havane, New York, Barcelone, Paris, Moscou, Buenos Air... Ce vendredi, c'est à Chartres qu'il fait escale. « Avec lui, ce n'est pas à un simple concert que nous assistons, souligne Dominique Grelier, directeur du Pôle Sud, mais à une véritable invitation au voyage, faite de poésie et d'humanité. »
Pratique. Nilda Fernandez en concert, ce vendredi 24 octobre, à 21 h au Pôle Sud, à Chartres.
  





Camélia, Nilda Fernandez Forum


Ne pleure pas parce que quelque chose est terminé mais souris parce qu'elle a eu lieu.
Revenir en haut
Chris
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 29 Juil 2008
Messages: 824
Localisation: Suisse

MessagePosté le: Lun 1 Déc 2008, 15:41    Sujet du message: Nilda Fernandez Presse 2008 Répondre en citant





Lundi 01 Décembre 2008



    
THÉÂTRE DUCOURNEAU

Entre ombres et lumières ............................


Voyages avec Nilda
Un directeur qui ne cache pas non plus son enthousiasme pour la venue de Nilda Fernandez, vendredi 12 décembre. « La palette et
la richesse artistique de ce chanteur sont méconnues du grand public. Si certains titres comme « Nos fiançailles » ou « Madrid,
Madrid » ont eu un réel succès populaire, ils ne témoignent pas forcément de sa démarche. Une démarche à la Manu Chao, où
l'artiste voyage partout dans le monde ramenant dans ses valises des chansons et des textes de genres très différents.


Il navigue dans un circuit dénué de paillettes et chaque spectacle est différent. Il se libère de toute rigidité scénique et offre une
vraie disponibilité à son public », souligne Bruno Rapin.


Nilda Fernandez promet donc des moments rares et magiques. À noter pour les spectateurs conquis un moment de rencontre à la

fin du concert, baptisé « Bruits de couloir » autour du « bar des associations » sis dans la Rotonde du théâtre................


Sud Ouest.com




<center>


*** C'est un Soleil qui s'est levé pour illuminer nos nuits ***</b></center>
<br>
Revenir en haut
Camélia
Modérateur
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 30 Juil 2008
Messages: 832
Localisation: Devant mon pc

MessagePosté le: Lun 8 Déc 2008, 02:35    Sujet du message: Nilda Fernandez Presse 2008 Répondre en citant



 

****************************************************************

Nilda Fernandez


Découvrez Nilda Fernandez sur MySpace



NILDA FERNANDEZ
Vendredi 6 février 2009 à 20h30


Chanson sans frontières

Seul en scène

Un grand moment en perspective avec lavenue de cet artiste international qui a une telle
présence sur scène que l’on oublie qu’il s’y présente en solitaire.
Après quelques années passées à multiplier ses expériences musicales et scéniques à travers le monde (La Havane, Moscou, Santiago deCuba, Mexico...), Nilda Fernandez retrouve son public tout en se plongeant dans l’écriture pour de futurs albums. Nilda a ce talent de communiquer avec le public.Il se produira «seul en scène», accompagné de sa guitare. Il reprend ses chansons phares ainsi que celles issues de ses tournées à l’étranger. Le plus espagnol des chanteurs français,Nilda Fernandez est là où on ne l’attend jamais. Révélé au début des années 90,il a rapidement rencontré le succès avec deux titres emblématiques : Madrid, Madrid et Nos fiançailles. Il ne cesse de nous étonner : par ses concerts, toujours soigneusement mis en scène, par une tournée en roulotte entre Barcelone et Paris, par ses mérites (Victoire de la Musique, Prix Charles Cros et Sacem, Médaille Russe pour la coopération culturelle), par ses rencontres (Sting, MichelCamilo, Mercedes Sosa…).
Chanteur voyageur, Nilda aime sillonner le monde. Après 4 ans passés en Russie, Nilda nous revient, seul avec sa guitare… Rendez-vous émouvant, sincère et chaleureux. Depuis Madrid, Madrid, et Nos fiançailles, bien de l’eau a coulé sous les ponts. Nilda joue de sa guitare électrique comme du timbre de sa voix haut perchée : tout en nuances, avec une aisance déconcertante.
En 2007, il a publié Les chants du monde, carnet de notes, rédigé entre 2003 et 2005 dans son appartement moscovite, les compartiments du transsibérien, les coulisses des théâtres et les chambres d’hôtels du monde entier. Déguisées en journal, les aventuresde Nilda au pays des Soviets surprennent par leur style élaboré et leur portée philosophique. Des Chants du monde qui font réfléchir.


Vendredi 6 février 2009 à 20h30
Informations pratiques : Maison Pour Tous - Foyer Georges Brassens à Beaucourt -03 84 56 96 94
Tarifs 18 €/20€

http://www.mptbeaucourt.fr/crbst_14.html


  


Camélia, Nilda Fernandez Forum


Ne pleure pas parce que quelque chose est terminé mais souris parce qu'elle a eu lieu.
Revenir en haut
Camélia
Modérateur
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 30 Juil 2008
Messages: 832
Localisation: Devant mon pc

MessagePosté le: Lun 8 Déc 2008, 03:43    Sujet du message: Nilda Fernandez Presse 2008 Répondre en citant

****************************************************************

NILDA FERNANDEZ





C'est avec "Madrid Madrid" en 1987 et "Nos fiançailles" en 1991 que Nilda Fernandez est révélé au grand public. On découvre cette voix haut perchée, inhabituelle, qui s'envole à la manière d'un oiseau de liberté. Toute de douceur et d'intensité mêlées, elle est belle, délicate, gorgée de sensibilité. Tour à tour limpide et déchirée, habile à caresser nos fêlures, elle trouble par son étrangeté. Presque féminine, elle ne s'associe alors à rien de connu. Elle reste à ce jour, l'une des plus originales et évocatrices de la chanson française.


SOURCE : ICI






   


Camélia, Nilda Fernandez Forum


Ne pleure pas parce que quelque chose est terminé mais souris parce qu'elle a eu lieu.
Revenir en haut
Chris
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 29 Juil 2008
Messages: 824
Localisation: Suisse

MessagePosté le: Mar 16 Déc 2008, 00:48    Sujet du message: Nilda Fernandez Presse 2008 Répondre en citant




******************************************************************


Nilda Fernandez : musicien du troisième type


Nilda Fernandez est né à Barcelone en 1957. Auteur-compositeur-interprète espagnol et français, il est nommé meilleur espoir masculin aux Victoires de la Musique en 1992. Il explore différents univers musicaux qui l’amène du Québec jusqu’en Amerique du Sud, et rencontre le succès grâce à son album “Madrid Madrid” (1991)

• Vous avez eu du mal à percer dans la musique. Comment l’avez-vous vécu ?
En fait, je ne veux pas considérer cette période de ma vie comme une époque d’échec ou de “galère”. J’ai choisi de devenir artiste, mais à l’inverse de carrières plus tracées comme médecin, il faut prouver au monde et se prouver à soi-même que c’est ce que l’on veut faire et persévérer. Il est important de rester très humble avec soi-même. Je considère cette période de ma vie comme mes années d’études, et non comme du temps perdu.

• En tant que musicien, comment considérez-vous votre rapport au cinéma, et à la musique de film?
De nos jours, on remarque une tendance assez désagréable à inclure de la musique à tout bout de champ, à la moindre action. Sur une heure et demie de film, on a quarante-cinq minutes de musique, qui sont entièrement collées aux images! Le public est conditionné à la musique d’action. Dans la musique de film, on peut avoir le pire et le meilleur. Par exemple, des compositeurs comme Nino Rota ou Ennio Morricone ont réellement marqué leur temps, puisque leurs musiques sont indépendantes des images, à l’inverse de la plupart des compositeurs récents. Je pense que cette tactique trahit en fait un certain manque de confiance dans l’image...


• Vous êtes Président du Jury de la meilleure Musique Originale des RCC. Est-ce un domaine que vous seriez susceptible d’éxploiter?
Oui, cela m’intérésse beaucoup, même si je n’ai pas encore eu l’occasion de composer quoique ce soit pour un film. De manière générale, la bande son créé la troisième dimension d’un film, il faut donc que le réalisateur et le producteur respectent le musicien et son travail qui est avant tout artistique.


• Comment travaillez-vous lorsque en studio?
Je privilégie le travail avec les instruments réels, et en utilisant au minimum les instruments assistés par ordinateur. L’ordinateur permet de tout faire, ou quasiment, et de ce fait -comme nous l’avons évoqué - il n’y a plus aucune créativité. Aucun ordinateur ne remplacera le travail réel effectué avec les musiciens, et les rapports que l’on établit avec eux à ce moment là.


• Seriez-vous prêt à vous orienter vers des univers musicaux différents, ou bien tenez-vous à garder un style propre, une marque de fabrique?
Je ne pense pas que je puisse réellement changer de style à proprement parler. Je suis le premier à affirmer que je le souhaiterais quelquefois, mais chacun a ses limites. Par exemple, je pense qu’en enregistrant en studio avec des musiciens qui apportent leur point de vue, leurs idées, on fait des compromis et ce qu’on imaginait au début change plus ou moins. Mais le style, lui, ne changera pas vraiment, ou bien dans de très rares occasions. La musique est un tout, constitué de richesses qui peuvent venir de l’extérieur, de nos relations avec autrui et de notre culture.


http://www.citizen-cannes.net/rcc2008/pdf/petitjournal_mercredi.pdf


<center>


*** C'est un Soleil qui s'est levé pour illuminer nos nuits ***</b></center>
<br>
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 00:13    Sujet du message: Nilda Fernandez Presse 2008

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Nilda Fernandez Forum Index du Forum -> Nilda Fernández -> Nilda Fernandez Revue de presse / Biographie 1991-2010 Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4  >
Page 3 sur 4

 
Sauter vers:  

Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template SpaceDarkBlue by Mojy, © 2003 Mojy - Mojytech
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com