Nilda Fernandez  Forum Index du Forum Nilda Fernandez Forum
Nilda Fernandez Forum du site de référence http://site.voila.fr/flash_news_nf/ 1999 -- 2010
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 



 Site de références  




Concerts Actualité CD Discographie Biographie Presse

                                                
Nilda Fernandez Forum
Le site de référence
du Flash News

Flash_News_nf lien

         
                
                                                

Septembre 2008
Après près de 10 ans de bons et loyaux services

le Flash-News-nf étant un site à structure ancienne, il ne bénéficiait plus
des avantages des nouvelles technologie de l'internet et devenait
trop compliqué à gérer dans ces conditions.

Bien que le transfert de toutes les données et la mise en place d'un
nouvel espace prennent un temps certain si ce n'est un certain temps
cela devenait urgent.

Donc voilà, c'est fait !

Le Flash_News_nf reste en place mais la nouvelle structure xooit est opérationnelle
et va peu à peu prendre le relais. Toutes les infos, dates des concerts, photos,
vidéos, dossier de presse, discographie générale et par produits, livres,
biographie complète, pour un visionnement clair, facile et convivial ouvert à tous
sans inscription. Pour les membres qui s'inscrivent, une grande facilité pour
poster tous leurs matériels ou leurs messages, un espace privé avec mail
interne et bien d'autres possibilités et topics super-sympas.

Donc voilà, je me réjouis de vous retrouver sur le Nilda Fernandez Forum
et vous souhaite une agréable visite.

A très vite.
Chris

Flash_News_nf lien



  
 
 


     
Nilda Fernandez Presse 2008
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Nilda Fernandez Forum Index du Forum -> Nilda Fernández -> Nilda Fernandez Revue de presse / Biographie 1991-2010
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Camélia



Inscrit le: 30 Juil 2008
Messages: 832

MessagePosté le: Sam 9 Aoû 2008, 01:40    Sujet du message: Nilda Fernandez Presse 2008 Répondre en citant

Revue du message précédent :

Edit Chris: ok

Nilda FERNANDEZ : interro écrite


DIS MOI QUI TU SUIS

Nilda FERNANDEZ

Escale à Paris du 20 au 31 mai 2008 au Théâtre de la Gaîté Montparnasse (14ème)




1) Quel est le dernier projet auquel vous avez réfléchi?

Dormir...

2) Quel lieu où vous retournez régulièrement vous inspire et vous rassure ?
La solitude et l'isolement (Belle île en mer)

3) Je quitte la terre pour quelques mois, quels livres et disques me conseillez-vous d'emporter ?
Aucun disque (le bruit du vent sur les cocotiers). Aucun livre (écrire son propre journal)

4) Vous n'avez pas encore jamais osé le faire...de quoi s'agit-il ?
Pas grand chose

5) Où préférez vous être placé dans une salle de spectacle ?
Sur scène

6) Citez-nous les paroles d'une chanson qui vous ressemble ?
Les miennes

7) Que vous évoquent les dimanches ?
Le lundi qui suit

8) Quelle est la 1ère chanson qui vous a retourné la tête ?
Une chanson douce que me chantait ma maman

9) Le 1er concert vu ?
J'ai oublié

10) Comme Gérard Lenorman, vous êtes élu Président de la République....qui voyez-vous comme Ministre de la Culture ?
N'importe qui

11) On vous donne Carte Blanche. Qui rêvez-vous d'inviter sur scène et pour quel duo ?
Des tas de gens mais ça ferait un peu "retour des morts-vivants"

12) Si vous deviez comparer votre univers à un film, quel serait-il ?
La grande vadrouille

13) Hibernatus se réveille d'un siècle de cryogénisation et découvre le cinéma. A votre avis, quels films anciens ou récents sont à visionner en priorité ?

Rambo 2, 3, 4... etc

14) Ecrivez un sms à Céline Dion.
Christ, Tabernacle, Ostie...

15) Quelle chanson n'avez-vous jamais osé chanter ?
La Marseillaise

16) Qui prend le volant en tournée ?
Ma pomme

17) Ma cousine Berthe débarque, quels spectacles nous conseillez-vous sans hésiter ?
Elysée show

18) A quoi ressemble votre voyage idéal ?
Etre immobile

19) Quel est votre dernier rêve racontable ?
Je ne rêve pas. Je réalise

20) Que faites-vous quand vous ne faites rien ?
Pas grand chose

21) A l'instar de Lady Di, que voudriez-vous voir chanter à vos funérailles ?
"Nos funérailles" (Excellent !!! MDR !!! Note de Patchouli)

22) Qu'est-ce qui vous fera toujours rire ?
Charlot

23) Qu'est-ce qui vous agacera toujours ?
Nicolot

24) Quel est votre luxe dans la vie ?
Perdre du temps

25) Je n'arrive pas à dormir…pouvez-vous m'aider à y remédier ?
Comptez les moutons : il y en a des millions.

Propos recueillis par Valérie Bour
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 9 Aoû 2008, 01:40    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Camélia
Modérateur
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 30 Juil 2008
Messages: 832
Localisation: Devant mon pc

MessagePosté le: Sam 9 Aoû 2008, 01:42    Sujet du message: Nilda Fernandez Presse 2008 Répondre en citant

Edit Chris: ok

NILDA FERNANDEZ : CET ÉTERNEL ADO, AMOUREUX DE FRÉDÉRICO GARCIA LORCA.

Ses cheveux longs sur son visage d’éternel ado, des pantalons pattes d’éléphants, une veste cintrée sur une chemise à jabot : le temps semble n’avoir aucune prise sur Nilda Fernandez.
A l’image de ses textes et de sa musique, le chanteur ne vieillit pas. Pas évident pourtant de tenir seul la salle Michel Carpentier avec une guitare parfois capricieuse. Et pourtant, ses tranches de vie et ses voyages ont séduit.
Sa sincérité autant que ses pages espagnoles et, notamment celles dédiées au poète Frédérico Garcia Lorca.
Le dramaturge espagnol qui expliquait que l’on revient de sa jeunesse comme d’un pays étranger fut superbement mis en musique par celui qui compose toujours dans la langue de ses parents.
A l’image de son tube de 1987 « Madrid-Madrid » et qu’il dut se résoudre à adapter en français au terme d’une nuit d’écriture avec le succès que l’on sait.
D’andalousie à New-York en passant par un hommage aux Amérindiens et Santiago de Cuba, Nilda Fernandez fut longuement applaudit.
Comme si ses romantiques « Fiancailles » avec le public se prolongent. Encore et toujours.

Concert France avril 2008


Camélia, Nilda Fernandez Forum


Ne pleure pas parce que quelque chose est terminé mais souris parce qu'elle a eu lieu.
Revenir en haut
Chris
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 29 Juil 2008
Messages: 824
Localisation: Suisse

MessagePosté le: Sam 9 Aoû 2008, 01:56    Sujet du message: Nilda Fernandez Presse 2008 Répondre en citant

*******************************************

Merci Camélia pour tout ce travail nilda 27

Premier post mis à jour
 


<center>


*** C'est un Soleil qui s'est levé pour illuminer nos nuits ***</b></center>
<br>
Revenir en haut
Camélia
Modérateur
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 30 Juil 2008
Messages: 832
Localisation: Devant mon pc

MessagePosté le: Sam 9 Aoû 2008, 02:24    Sujet du message: Nilda Fernandez Presse 2008 Répondre en citant

Edit Chris: ok

Publié le : lundi 14 juillet 2008

NUITS-SAINT-GEORGES
Nilda Fernandez : tout en charme et douceur

Nilda Fernandez, un chanteur poète

Pour l'avant-dernière soirée de Sons d'une Nuits d'été, Nilda Fernandez a conquis le public par son charme et sa douceur.
Un Daniel Fernandez peut en cacher un autre… Ils ont les mêmes patronymes, cependant Nilda Fernandez qui a assuré la quatrième soirée du festival, a transformé son prénom pour éviter la confusion. Si Daniel Fernandez et ses deux amis ont donné un spectacle engagé et plus médiatique, Nilda lui a offert une soirée tout en douceur avec sa guitare « sa partenaire comme il dit » dans une suite de chansons que, pour la plupart il compose lui-même. A son arrivée sur scène, il accorde « sa compagne » et en profite pour prendre contact avec le public par quelques plaisanteries, piquant quelque peu « une certaine belle brune, ancien mannequin, dont le manager un certain « Nico » très connu, a présidé et certainement été (involontairement) pour quelque chose dans la promotion artistique de sa vedette… ». Introduction bienvenue qui attire la sympathie de la salle pour ce chanteur lui aussi comme son homonyme, d'origine espagnole. Cela fait maintenant plus 25 ans que Nilda parcourt le monde, rendant visite successivement à l'Argentine, les États-Unis, le Quebec…, mais dit-il, « C'est de Moscou en 2005, que je garde mon meilleur souvenir de scène, dans cette capitale de la Russie où la chanson française est très plébiscitée ». Nilda a fait ses classes dans les années quatre-vingt, en première partie de spectacles de quelques grands de la chanson comme Léo Ferré. De tempérament nomade, il part en 1997 pour une tournée assez spéciale puisque c'est en roulotte, accompagné des amis musiciens, qu'il traverse la France de long en large et de villages en bourgades dans la tradition des troubadours. Federico Garcia Lorca inspire depuis longtemps Nilda Fernandez, et c'est donc assez naturellement que ce dernier consacre un album entier en 1999 au poète espagnol en mettant en musique ses poèmes dans le dernier de ses huit albums sortis depuis 1991. Désireux de se tenir en dehors du show-business, naviguant entre plusieurs langues et plusieurs cultures, Nilda Fernandez est un artiste singulier qui tient à garder une certaine intégrité artistique.
Cha et les Pailles A Son
C'est du tout nouveau groupe chalonnais créé en 2005 dont il est question un ensemble qui se consacre à la chanson française. « Cha » c'est Charlène, la chanteuse pianiste qui compose les chansons, entourée des Pailles à Son, Jordan à la guitare, Nicolas à la basse, et Eric à la batterie. Ils ont sorti leur premier album « S'invitent » en mars 2007. Ils ont conquis leur public par leur simplicité et leur plaisir de jouer et chanter, et sont promis à un bel avenir.
Les Festivals se suivent
Mais ne se ressemblent pas. Cette fois-ci on va s'en sortir ! C'est le constat qu'ont fait Didier Carnet et Fabrice Boury présidents des deux associations co-organisatrices du 4e Festival Sons d'une Nuits d'été, qui a connu son épilogue samedi avec la dernière soirée explosive «Métal Hardcore» dans la cour Morin. En effet si l'édition 2007 avait été un fiasco financier dû en grande partie au temps détestable qui avait présidé au 3e Festival, les soirées 2008 auront accueilli en moyenne plus de 300 spectateurs, sans oublier la buvette très fréquentée aux entractes. C'est donc avec optimisme que Didier et Fabrice envisagent et pensent déjà au 5e Festival 2009.

Pour l'avant-dernière soirée de Sons d'une Nuits d'été, Nilda Fernandez a conquis le public par son charme et sa douceur.

http://www.bienpublic.com/archives/article.php?a=art&num=000002900&…


Nilda Fernandez, parrain de Sons d'une Nuits d'été 2009

À l'issue de son spectacle vendredi dernier dans la cour des caves Morin, le chanteur Nilda Fernandez a rencontré Didier Carnet et Fabrice Boury co-organisateurs du Festival 2008, et leur a fait part du plaisir qu'il avait eu à chanter devant le public nuiton, se sentant un peu chez lui dans une ville qui porte un prénom représentant pour lui un symbole positif. En effet, Nilda s'est découvert une sensibilité particulière pour les bons vins, sa première bouteille achetée ayant été un nuits-saint-georges. Il est de plus né à Barcelonne en Espagne, dans une ville dont le saint patron est saint Georges, qui est également celui de Moscou en Russie où il a vécu cinq années de sa vie d'artiste. Enfin son meilleur ami est Georges Moustaki. Comment refuser alors de parrainer une manifestation qui se déroule à Nuits-Saint-Georges ?
Enfin, il aura désormais les meilleures raisons de revenir en pays nuiton puisqu'il s'est vu offrir quelques bonnes bouteilles des meilleurs vins locaux ; mais n'ayant pas de cave pour les conserver à Paris, Didier Carnet lui a proposé de lui réserver un coin de la sienne…
Un bilan très positif

Camélia, Nilda Fernandez Forum


Ne pleure pas parce que quelque chose est terminé mais souris parce qu'elle a eu lieu.
Revenir en haut
Camélia
Modérateur
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 30 Juil 2008
Messages: 832
Localisation: Devant mon pc

MessagePosté le: Sam 9 Aoû 2008, 02:34    Sujet du message: Nilda Fernandez Presse 2008 Répondre en citant

Edit Chris: ok

Propose recueillis parMartine Lecaudey | 05 Juillet 2008 | 12h10


Interview Nilda Fernandez revient avec sa guitare, ce soir à 20 heures .
« J'ai toujours essayé d'avoir ma propre place »



La voix fragile comme une flûte de verre s'envole toujours comme au temps de Madrid Madrid, le premier succès public sorti en1987. Mais Nilda Fernandez, l'Andalou aux accents androgynes s'est posé depuis ses tournées en roulotte aux racines de l'art troubadour. Avec une simplicité qui lui va bien.
On vous retrouve Parisien ?
C'est vrai que ces derniers temps, je ressentais le besoin de ne pas trop bouger. J'ai travaillé à Paris. Le climat psychologique français, c'est autre chose mais j'adore Paris et la France, surtout après avoir vécu 5 ans à Moscou.
Comment vous sentez-vous dans le milieu de la chanson française ?
Je m'y sens bien. Je trouve qu'il y a beaucoup de gens intéressants avec qui on peut s'entendre. Ce n'est pas un monde vulgaire. C'est un monde assez cultivé même si beaucoup de gens n'osent pas s'exprimer.
Vous avez une place à part ?
J'ai toujours essayé d'avoir ma propre place et celle de personne d'autres. Surtout ne pas me caser par commodité. Ce n'est pas le plus simple de sans arrêt défendre l'idée que l'on ne fera pas ce que les gens attendent de vous. C'est comme dans la vie sociale, il faut faire des compromis mais aucune concession...
Je suis comme ça dans la vie. J'aime bien me ménager toujours des portes de sortie. D'ailleurs c'est la première chose que je fais quand j'arrive quelque part, je regarde où est la sortie. C'est un réflexe, une question de survie mentale et artistique.
Vous pensez que le public vous connaît bien ?
C'est difficile, en concert, chacun emmène ses propres projections, son vécu. Le chanteur se croit intéressant mais ce qui est intéressant ce sont les chansons… J'essaie de savoir qui je suis moi-même.
Combien serez-vous en scène ?
Ma guitare et moi, quelque chose de très basique. C'est là que tout commence, c'est comme ça que je suis depuis pas mal de temps. C'est une formule très légère, avec des chansons composées à la guitare. Quelque chose de classique, des mots simples, couplets, refrain, quelque chose d'immédiat. Pour moi une chanson, ce sont des paroles qui ont du sens, sur tous les thèmes mais plutôt les sentiments qu'autre chose. C'est la base.
On vous retrouve aussi dans l'hommage à Boby Lapointe avec d'autres artistes.
Oui, j'ai déjà fait ça à Pézenas il y a un an. J'ai découvert Boby Lapointe assez tard, et au bout d'un moment tout m'a plu. J'avais déjà travaillé avec Yves Jamais mais en général je ne travaille pas trop avec les collègues chanteurs. Là, c'est l'occasion d'une vraie fête entre nous.
Le prochain disque est pour quand ?
J'ai fait 8 disques, le prochain, je vais l'enregistrer en septembre en Italie avec 4 musiciens ? Ca fait dix ans que je n'ai pas fait de disque, j'ai composé, chanté, existé sur scène. J'ai déjà chanté sur scène certaines des chansons du prochain album.
Exister sur scène c'est votre priorité ?
La scène c'est la chose la plus simple qui soit. Je n'ai jamais été un faiseur de maquette. Pour moi le plus difficile à vivre 'est le studio parce que tout se fige. Sur scène tout est possible. On est face à face et on continue la tradition millénaire de ceux qui font de la musique pour ceux qui les écoutent.


http://www.ladepeche.fr/article/2008/07/05/462927-Albi-Pause-Guitare-Magyd-…






Camélia, Nilda Fernandez Forum


Ne pleure pas parce que quelque chose est terminé mais souris parce qu'elle a eu lieu.
Revenir en haut
Camélia
Modérateur
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 30 Juil 2008
Messages: 832
Localisation: Devant mon pc

MessagePosté le: Sam 9 Aoû 2008, 05:07    Sujet du message: Nilda Fernandez Presse 2008 Répondre en citant


Edit Chris: Ok


Triomphe de l'acoustique

François Delétraz
06/06/2008 | Mise à jour : 17:33 |

.



On ne l'avait pas vu en scène depuis sept ans et il vient de faire une apparition remarquée à la Gaîté-Mont parnasse. Il devrait à nouveau se montrer le 24 juin au Petit Journal-Montparnasse, puis peut-être cet automne, mais avec Nilda Fernández, on ne sait jamais. Cet oiseau libre et parfois torturé est le saltimbanque-type, imprévisible et attachant. Même si cette série de concerts est maintenant terminée, ils méritent ces quelques lignes tant son spectacle est réconfortant. Seul sur un tabouret, guitare sur le genou, la voix toujours aussi juste, il parle peu, enchaîne titre sur titre, avant de se livrer sobrement en fin de concert. Là, il se dévoile, fragile, tendre, étonné par la vie. Nilda Fernández est résolument un grand interprète. De la vraie chanson, sans artifices, sans effets électroniques.


Le Figaro magazine. France

Camélia, Nilda Fernandez Forum


Ne pleure pas parce que quelque chose est terminé mais souris parce qu'elle a eu lieu.
Revenir en haut
Camélia
Modérateur
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 30 Juil 2008
Messages: 832
Localisation: Devant mon pc

MessagePosté le: Sam 9 Aoû 2008, 05:33    Sujet du message: Nilda Fernandez Presse 2008 Répondre en citant


Edit Chris: OK


Moissac.
Festival de la Voix. Nilda FernaNdez.
« J'aime me perdre à travers mes voyages »


Rencontre avec Nilda Fernandez, seul en scène ce soir.


Romain Lecoinque | 12 Juillet 2008 | 12h36



DDM


Ce soir Nilda Fernandez évoluera en terrain connu. L'habitué du festival de Montauban a cette année choisi Moissac pour un retour très à propos. Le thème du Festival de la Voix, « carnets de voyages » ne pouvait mieux convenir à celui qui sillonna pendant quatre ans les routes de Russie et de Cuba. De ce périple au long cours, l'artiste a tiré un livre : « Les Chants du monde, carnet de notes ». Un voyage en forme d'introspection pour ce chanteur à l'âme écorchée. « J'aime me perdre. En Russie, tout était inattendu, j'ai donc appris a me repérer, à parler russe et à apprécier le froid. Dans ce journal, j'ai voulu rendre compte de ces années de voyage, mais aussi de réflexions. » confesse-t-il. En quelques mois, il devient une véritable star en Russie, enchaînant tournées et duos. C'est d'ailleurs sur la scène que Nilda Fernandez dévoile vraiment sa personnalité : cheveux longs et frêle silhouette, ce romantique a des airs de troubadour latin chantant tantôt en français, tantôt en espagnol, de nomade en escale musicale. Ce soir, il se présentera seul en scène. Pour son plus grand plaisir. « J'aime cette configuration. C'est très agréable car on est responsable de soi et du public à part entière. Les chansons se livrent comme au premier jour de leur création, sans artifice aucun ». Personnage atypique, il n'a jamais réellement intégré le milieu du show-biz français ni cessé de proclamer la totale liberté de l'artiste qui ne peut considérer d'autre nécessité que la sienne.


La dépêche. France




Camélia, Nilda Fernandez Forum


Ne pleure pas parce que quelque chose est terminé mais souris parce qu'elle a eu lieu.
Revenir en haut
Camélia
Modérateur
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 30 Juil 2008
Messages: 832
Localisation: Devant mon pc

MessagePosté le: Jeu 14 Aoû 2008, 21:03    Sujet du message: Nilda Fernandez Presse 2008 Répondre en citant


Edit Chris:OK


Puy L'Evêque. L'ancien bassiste de Nino Ferrer rendra hommage à son ami

Samedi, Mr. Jo (Joël Segura) présente « Autour de Nino »
Jean-Michel Fabre. | 13 Août 2008 | 14h38

Iy a dix ans disparaissait
Nino Ferrer. Pour lui rendre hommage, Joël Ségura, son ancien bassiste, Mr. Jo dans le métier, se produira sur scène samedi 16 août à Puy L'Évêque, sur la place de la mairie à 21 h 30.
Le spectacle intitulé « Autour de Nino » sera la partie musicale du festival « Au fil de l'art » consacré plus particulièrement à la création contemporaine et à l'art pictural. Pour « coller » au sujet, des toiles signées Nino Ferrer seront projetées en toile de fond pendant le récital. Car Nino était peintre à ses heures.
« Dancs ce spectacle, explique Joël Ségura, j'ai voulu raconter une collaboration qui s'est prolongée sur une vingtaine d'années. J'ai fait quatre albums avec Nino et notamment j'ai travaillé avec lui sur l'album Rock and Roll Cow-boy sorti en 1980. Je reprends d'ailleurs dans le spectacle, le titre générique de la pochette ».
Jo ne va pas se contenter de chanter des morceaux incontournables que tout le monde a fredonnés, en France ou en Italie (Nino Ferrer était très connu de l'autre côté des Alpes), comme Le Télephone qui sonne, Mirza, le Sud, il reprendra aussi des chansons moins populaires et ponctuera le show d'anecdotes. « Comme le jour où on avait tourné un clip au théâtre municipal de Cahors, le morceau racontait l'histoire d'un chanteur qui recevait des tomates lancées par le public »…
Sur scène, Joël Ségura se produit avec une formation de 8 musiciens, les éclairages sont étudiés, et l'ambiance toute tournée vers le souvenir de l'homme du « Sud » avec ses mots, ses musiques et ses toiles.
Le spectacle live qui dure 1 h 45, a été dévoilé au festival de Gardanne près de Marseille, puis au festival d'Albi, c'était début juillet. « à cette occasion, raconte Jo, j'ai eu le privilège de pouvoir interpréter le Sud en duo avec Nilda Fernandez ».
Dans le Lot, le département de Nino, le rendez-vous du 16 août à Puy L'Évêque est pour l'instant la seule date programmée.
Joël Segura et son épouse Emma qui gère toute la logistique ont voulu rester fidèles à l'artiste.
« Lui l'italien moi l'espagnol on était tous les deux du Sud ça chauffait parfois, mais on se comprenait ».
Un livre sur Nino ne le quitte jamais : « C'était pourtant bien » d'Olivier Cachin.


La dépêche.fr

Camélia, Nilda Fernandez Forum


Ne pleure pas parce que quelque chose est terminé mais souris parce qu'elle a eu lieu.
Revenir en haut
Camélia
Modérateur
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 30 Juil 2008
Messages: 832
Localisation: Devant mon pc

MessagePosté le: Jeu 14 Aoû 2008, 21:27    Sujet du message: Nilda Fernandez Presse 2008 Répondre en citant


Edit Chris: OK

Concert Vauvert : Nilda Fernandez



Édition du mercredi 13 août 2008

Photo S. DUPLAIX

Vauvert Nilda Fernandez et ses chansons nomades


C'est avec Nilda Fernandez que l'association Courant Scène boucle, ce soir, sa programmation estivale à Vauvert. Une mini saison entamée le 8 août par une lecture de contes du Bénin par Sylvain Prudhomme, suivie des concerts de Nikita le soir même, puis de ceux de Mellino et Roé le 9.
Né à Barcelone voici cinquante-et-un ans, dans une famille andalouse protestante, Daniel "Nilda" Fernandez a été révélé en France en 1991 avec Madrid, Madrid , titre qui sera repris par Miguel Bosé, et Nos fiançailles. Nommé meilleur espoir masculin aux Victoires de la musique en 1992, il reçoit l'année suivante le Grand prix de l'Académie Charles-Cros pour son album éponyme. Il mettra ensuite sa gracieuse voix androgyne et voilée au service d'hommages à ses chanteurs fétiches, Gérard Manset, Léo Ferré, Barbara... Il a aussi adapté des poèmes de Federico Garcia Lorca. Artiste nomade, insaisissable et imprévisible, Nilda Fernandez a toujours préféré prendre les chemins de traverse, que ce soit en effectuant des tournées à bord d'une roulotte ou en séjournant en Russie. Après avoir été longtemps absent des scènes françaises, il tourne plus régulièrement depuis deux ans, tout en se produisant à l'étranger (à Cuba ou en Russie notamment). En 2007, est paru son deuxième livre, Carnet de notes, ainsi que l'album Bestov vol. 2 comprenant dix-neuf titres, dont trois en russe. A Vauvert, en pleine fête votive, c'est dans le cadre ad hoc de la cour du club taurin El Campo que Nilda Fernandez viendra partager son univers intime, mi-glace mi-feu. La soirée débutera par une lecture de nouvelles du recueil Corrida de muerte et autres nouvelles du prix Hemingway 2007 (éd. Au Diable Vauvert) par la compagnie Subito (Nîmes).

 
Ce soir, à 21 heures, bodega El Campo. Tarif : 15 ?.
Tél. 04 66 88 31 66.
Midi Libre France


Camélia, Nilda Fernandez Forum


Ne pleure pas parce que quelque chose est terminé mais souris parce qu'elle a eu lieu.
Revenir en haut
Camélia
Modérateur
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 30 Juil 2008
Messages: 832
Localisation: Devant mon pc

MessagePosté le: Jeu 14 Aoû 2008, 21:51    Sujet du message: Nilda Fernandez Presse 2008 Répondre en citant

Edit Chris: OK



Camélia, Nilda Fernandez Forum


Ne pleure pas parce que quelque chose est terminé mais souris parce qu'elle a eu lieu.
Revenir en haut
Camélia
Modérateur
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 30 Juil 2008
Messages: 832
Localisation: Devant mon pc

MessagePosté le: Sam 16 Aoû 2008, 04:07    Sujet du message: Nilda Fernandez Presse 2008 Répondre en citant





 
***********************************************
Mercredi, 23 juillet 2008
Interview au festival Nuits du Sud
Nilda Fernandez

 
Bien qu’éloigné du tumulte médiatique depuis quelques années, Nilda Fernandez n’en reste pas moins un artiste créatif qui continue sa route artistique autour du monde. Chanteur à l’instinct aiguisé, il trouve dans la musique un passeport idéal, facilitateur de rencontres et vecteur d’expériences nouvelles.
Seul avec sa guitare, Nilda Fernandez a chanté et enchanté un public nombreux aux Nuits du Sud.
 

Qu’avez-vous fait ces dernières années ?

 
J’ai passé 4 ans et demi en Russie à être reconnu comme un artiste russe. Au fur et à mesure j’ai acquis une vraie célébrité et une certaine popularité. J’ai eu la chance en 2001 de faire un voyage en Russie. J’ai rencontré un chanteur russe très connu. Il a su ma présence à Moscou et voulait faire de moi une « star ». Il voulait qu’on travaille ensemble et cela a donné un duo qui a bien marché. Ensuite on a remis ça un an après. Suite à ça, on a beaucoup tourné dans tout le pays ainsi que dans les pays baltes et en Israël.


Ce pays semble loin de votre culture tout de même ?

 
C’est la différence qui est attirante. À Moscou, c’était tellement étrange, il fallait faire des efforts de compréhension culturelle et historique. J’ai appris aussi la langue. C’est le rôle de l’artiste d’aller vers de nouveaux horizons.


Comment s’est passé le retour en France ?

 
Quand je suis revenu de Russie, les gens avec qui je tournais étaient sur différents projets. D’autre part j’ai eu du mal à adopter la stratégie classique « disque-promo-concert …» J’ai eu le choix de ne plus avoir d’équipe et j’ai constaté une frilosité de la part des gens qui programment les artistes. Il y a toujours un doute auprès du public lorsque un artiste ne fait pas trop parler de lui. Mais en rentrant de Russie j’étais loin de cette logique. Ça m’a paru impossible de retourner dans ce système. Du coup je me suis dit que j’avais la chance d’avoir des gens qui se ce sont nourris de mes chansons, et que j’allais leur proposer de les chanter tout seul. De ce fait j’ai contourné le problème technique stupide anti-artistique et me suis dirigé vers une démarche qui me plaisait. Pour des nécessités économiques je me suis retrouvé devant une réalité artistique que j’adore. Aujourd’hui j’ai un album en préparation à Gênes qui sortira en septembre et je vais participer à une comédie musicale qui s'appelle "Anne de Bretagne".


Un petit mot sur la tournée que vous avez faite en roulotte !

 
C’était pour marquer ma place. Je ne trouvais plus de sens à enchaîner les concerts. J’en ai eu marre. Au début je voulais faire ça à pied. Ca a dépasser mes espérances et ça m’a identifier, on m’en parle et ça a marqué autant le public que les autres artistes. J’ai fait ça avec beaucoup de sincérité. On n’avait pas d’argent, on a fait nos billets nous-mêmes. Tous les 30 km, on s’arrêtait pour les chevaux. Il fallait qu’on les nourrisse. Tout le monde était au même niveau. L’ambiance était géniale malgré la promiscuité. Avec mes tournées russes et cette tournée en roulotte, ce sont parmi mes plus belles expériences de musicien.


Vous n’êtes pas du genre à faire de compromis artistique ?

 
Quand je suis parti, j’avais un contrat avec Sony. Le patron attendait un disque original alors que je venais de sortir un best of. Les choses étaient planifiées sur des années alors que j’ai du mal avec les prévisions à long terme. Si quelque chose me plait, je veux avoir la liberté de faire un truc inattendu. Je n’ai pas eu d’hésitation à changer. Je voulais faire à fond ce projet en Russie. Depuis je n’ai pas de contrat discographique. Maintenant j’ai du recul avec ce système et je me suis prouvé des choses à moi-même ce qui me paraît important. Je pense qu’en tant qu’artiste il faut être tout le temps disponible.


 

 
Benjamin Brégeaut


 


Camélia, Nilda Fernandez Forum


Ne pleure pas parce que quelque chose est terminé mais souris parce qu'elle a eu lieu.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 09:45    Sujet du message: Nilda Fernandez Presse 2008

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Nilda Fernandez Forum Index du Forum -> Nilda Fernández -> Nilda Fernandez Revue de presse / Biographie 1991-2010 Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4  >
Page 2 sur 4

 
Sauter vers:  

Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template SpaceDarkBlue by Mojy, © 2003 Mojy - Mojytech
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com